https://evenements.uqam.ca

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



UQÀM|uqam|http://www.uqam.ca/

Calendrier des événements


Recherche


evenements@uqam.ca


Exposition: «Graham Fagen. Complainte de l’esclave» à la Galerie de l’UQAM

La Galerie de l’UQAM et la commissaire Louise Déry présentent la première exposition individuelle au Canada de l’Écossais Graham Fagen, en proposant une installation vidéographique et musicale emblématique de sa recherche : The Slave’s Lament. L’artiste de Glasgow, qui a représenté avec beaucoup de succès l’Écosse à la Biennale de Venise de 2015, s’est intéressé à la traite des esclaves, au traitement inhumain des populations déportées et à l’implication écossaise en Jamaïque. Plusieurs dessins et photographies s’ajoutent à cette œuvre majeure pour permettre une extrapolation plus riche des motifs qui opposent identité nationale et identité culturelle.

L’exposition est présentée dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs à Montréal.

L’exposition
Complainte de l’esclave propose un ensemble d’œuvres de l’artiste multidisciplinaire Graham Fagen sur le thème de l’esclavagisme et de l’implication écossaise dans le sort des populations africaines déportées dans les Caraïbes au 18e siècle. Les dessins présentant l’aspect de masques ou de portraits, les photographies de paysage marin ainsi que l’imposante installation vidéographique et musicale réunis dans cette exposition explorent les tensions et les émotions provoquées par le colonialisme et la traite des esclaves noirs. Alors que les manifestations de réconciliation et de rédemption nous mobilisent aujourd’hui de manière sensible par rapport à l’asservissement économique et à l’oppression culturelle des peuples – qu’ils soient autochtones, issus de l’immigration ou soumis aux formes actuelles d’une servitude sournoise –, le questionnement national et identitaire que pose Graham Fagen s’érige avec une rare pertinence sur une critique de l’héritage culturel et social.

C'était au doux Sénégal
Que par mes ennemis je fus asservi,
Pour les terres de Virginie–ginie, oh !
Arraché de cette charmante côte,
Je ne la reverrai plus jamais,
Et hélas ! Je suis usé, usé, oh ! [...]

- Robert Burns, The Slave’s Lament, 1792, traduction de Pierre Mathé

L’installation intitulée The Slave’s Lament, qui constitue le cœur de l’exposition à la Galerie de l’UQAM, renvoie à un poème lyrique de 1792 attribué au poète national de l’Écosse Robert Burns et propose la réflexion de ce dernier quant à la situation de l’esclavage. Interprétée par le célèbre chanteur reggae Ghetto Priest, qu’accompagnent des musiciens du Scottish Ensemble, The Slave’s Lament nous hante par sa mélodie poignante et le récit troublant d’un Sénégalais contraint à l’exil et au destin d’esclave et qui pleure son pays. Graham Fagen a filmé de près le chanteur et les musiciens, puis morcelé les temporalités pour recomposer de manière épique une ode à l’identité, celle qui nous est léguée, qui nous est usurpée ou que l’on adopte. La caméra scrute de près les regards et les gestes. Elle s’attarde à certains détails comme pour traquer ce potentiel d’authenticité et d’identité à sauvegarder et à partager.

Une publication accompagnant l’exposition sera lancée à l’automne 2017.

Date / heure

 à 

Lieu

J-R120
1400, rue Berri , Salle J-R120
Montréal (QC) Canada  H2L 4E3

Prix

Entrée libre

Contact

514-987-6150
Site Web

Sauvegarder

  • Google Agenda
  • Yahoo
  • iCal
  • Imprimer
Consulté 448 fois   ·   Modifier
Retour en haut de page