https://evenements.uqam.ca

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



UQÀM|uqam|http://www.uqam.ca/

Calendrier des événements


Recherche


evenements@uqam.ca


Conférence internationale du PhiLab: «Laboratoire montréalais sur la philanthropie canadienne»

Format 2 jours : jeudi 20 et vendredi 21 avril 2017

Crises socioéconomique et environnementale : rôles et responsabilités des fondations subventionnaires, de la réflexion à l’action…

Avec la présence de Madame Diane Lebouthillier, Ministre du Revenu national.

La nature des enjeux socioéconomiques et des défis environnementaux auxquels nous sommes confrontés interpelle plus que jamais l’ensemble des acteurs sociaux du Québec et du Canada. Au nombre des grands acteurs institutionnels, nous retrouvons l’État, les entreprises privées, les acteurs associatifs, dont les mouvements sociaux, les syndicats et les fondations subventionnaires.

Les travaux récents de la COP 21 ont clairement mis en évidence la complexité des enjeux et la diversité des défis auxquels nous sommes confrontés.

En considérant l’échelle des défis et des enjeux – du réchauffement climatique, à la reconfiguration des inégalités en passant par la crise des réfugiés politiques et environnementaux – ; face aux grands constats et consensus qui émanent de la conférence des Nations-Unies à Paris ; face à l’urgence d’agir, force est de constater une forme d’impuissance ressentie par la majorité des acteurs et des populations quant aux responsabilités écrasantes à assumer et à l’ampleur des solutions à apporter. Il apparaît clairement qu’une nouvelle posture est à adopter, laquelle implique de tourner le dos au modèle développementaliste dominant fondé sur une croissance économique à la fois inégalitaire et prédatrice des ressources environnementales. Mais comment ?

Certes, l’appel à l’innovation, à la concertation et à des changements profonds est largement partagé, toutefois, cet appel ne peut être l’affaire d’un seul acteur, d’un seul secteur ou d’une seule institution, aussi grande et importante soit-elle. Aucune des parties prenantes ne détient le monopole des solutions ni ne peut jouer au passager clandestin face aux actions à entreprendre, aux gestes à poser.

Cette action collective ne va pas de soi, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour les fondations subventionnaires, dans un contexte de réorganisation de l’État social, de financiarisation de l’économie et de l’état de léthargie dans lequel semble plongée la société civile, quelles alliances nouer ? Ensuite, comme en rend compte la position commune prise par les représentants gouvernementaux à la COP 21, nous constatons le besoin de mieux réguler l’impact des activités socioéconomiques. Dés lors, se pose la question : quel modèle de développement pour faire face aux enjeux et défis susmentionnés ?

Le colloque permettra de :

    • Poser les bases d’une conversation sur les fondements des défis socioéconomiques et environnementaux actuels ;
    • Clarifier la place et le rôle des acteurs sociaux de l’écosystème philanthropique face à ces défis ;
    • De poser les balises du passage de la réflexion à des actions plurielles, pragmatiques et engageantes.



Options dans le billet:

- Visites terrain sur inscription, le 20 avril au matin.

- Services de traduction simultanée sur demande.

- Choix de panel de discussion 

Conférence internationale du PhiLab: «Laboratoire montréalais sur la philanthropie canadienne»

Date / heure

Toute la journée

Lieu

1415, rue Saint-Hubert
Montréal (QC) Canada  H2L 3Y9

Prix

Réservation obligatoire (régulier, étudiant, conférencier)

Contact

Diane Alalouf-Hall
Site Web

Sauvegarder

  • Google Agenda
  • Yahoo
  • iCal
  • Imprimer
Consulté 25 fois   ·   Modifier
Retour en haut de page