• Conférence

Les approches critiques de quoi? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit

Le Centre d'études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) est heureux de vous inviter à la conférence la professeure Hélène Mayrand intitulée Les approches critiques de quoi ? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit

Quand : Jeudi, le 1er novembre de 12h30 à 14h00

: Salle A-1715, 400 rue Sainte-Catherine Est (Pavillon Hubert-Aquin, UQAM).

Cette conférence est organisée par le Centre de recherche en droit et en études internationales (CÉDIM)

À propos de la conférence :

 Les approches critiques de quoi ? L’environnement en tant que catégorie d’analyse de la critique du droit

Cette présentation dresse l’état des approches critiques en droit de l’environnement, tant international que national, et propose de se questionner sur les défis tant théoriques que structuraux qui font en sorte que les approches critiques du droit de l’environnement demeurent émergentes, même au sein des approches critiques du droit. Alors que les approches critiques prenant comme catégorie d’analyse la classe, le genre, l’origine ethnique ou les peuples du tiers-monde sont développées, les approches critiques du droit de l’environnement restent marginales. Certains courants s’identifient implicitement ou explicitement comme critique du droit de l’environnement, en particulier les courants écoféministes et les Third World Approaches to International Law (TWAIL). Or, peu d’approches adoptent une approche écocentrique. Pour contribuer aux approches critiques du droit de l’environnement, le développement d’outils théoriques et méthodologiques clairs s’avère nécessaire pour entreprendre une analyse de déconstruction du droit pour comprendre les problèmes actuels du droit de l’environnement et adopter des normes juridiques alternatives. La discipline juridique présente cependant un terrain hostile pour le développement de telles approches, puisque ces dernières visent à déconstruire certaines idéologies véhiculées par le droit, incluant le droit centré sur l’être humain et ses besoins, le droit de propriété sur la nature conçue comme objet d’appropriation, la conception du risque en faveur de l’exploitation, le choix d’un développement optimal selon une perspective de coût-bénéfice, la posture optimiste face à la science et la technologie pour contrer les effets néfastes de l’activité humaine sur l’environnement, etc. Certaines avenues de recherche et de réflexions seront proposées, en particulier en posant un regard interdisciplinaire en puisant dans le domaine de la géographie critique.

Notice biographique :

La professeure Hélène Mayrand est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke, d’une maîtrise en droit de l’Université Cambridge et d’un doctorat en droit de l’Université de Toronto. Elle a été auxiliaire juridique à la Cour d’appel fédérale. Elle est cofondatrice du Laboratoire pour la recherche critique en droit. Elle enseigne le droit de l’immigration et des réfugiés, l’interprétation juridique et les théories du droit international et des relations internationales. Les recherches de la professeure Mayrand sont principalement en droit de l’immigration et des réfugiés ainsi qu’en droit de l’environnement, tant international que national. Elle s’intéresse particulièrement à développer des approches critiques du droit.

 

clockCreated with Sketch.Date / heure

jeudi 1 novembre 2018
12 h 30 à 14 h

pinCreated with Sketch.Lieu

UQAM - Pavillon Hubert-Aquin (A)
A-1715
400, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC) H2L 2C5

dollarSignCreated with Sketch.Prix

Gratuit

personCreated with Sketch.Renseignements

Mots-clés

  • Théories critiques du droit
  • Droit international de l'environnement
  • droit de l'environnement

Groupes

  • Département des sciences juridiques
  • Faculté de science politique et de droit