• Exposition

«Subalternes», exposition au CDEx dans le cadre du Mois de l'Histoire des Noir.e.s

Pour la première fois au Québec, une exposition entièrement réfléchie et élaborée par deux étudiantes noire de l'UQAM met en lumière le travail de grands noms de l’art contemporain ainsi que celui d’artistes locales émergentes qui partagent les points communs suivants : elles sont Femmes*, Noires et à travers leurs pratiques artistiques ont une volonté de se réapproprier la narration.

*[inclut trans et personnes non binaire] 

_______________________________


Subalternes.

Sous l’autre [sub-atlternus], toujours, constamment, éternellement sous l’autre. « Lorsqu’on parle des personnes noires, le sexisme fait obstacle à la prise en compte des intérêts des femmes noires ; lorsqu’on parle des femmes, le racisme fait obstacle à la reconnaissance des femmes noires. Lorsqu’on parle des personnes noires, l’attention est portée sur les hommes noirs ; et lorsqu’on parle des femmes, l’attention est portée sur les femmes blanches[1] ». Quand allons-nous enfin considérer le vécu des femmes noires? Quand allons-nous enfin écouter? Ecouter le déferlement de cris, de colères, de rires, d’histoires. Leurs histoires « faite[s] de dépossession et de discrimination [2]» mais aussi de lutte et de résistance.

L’exposition Subalternes explore comment « par leur appartenance à des cultures mêlées, leur connaissance intime de la violence du racisme et de l’histoire coloniale » des artistes noires « [permettent] d’élargir les possibles de l’art et, de faire advenir des récits alternatifs[3]».

L'exposition questionne en outre comment à travers leur pratique, les femmes noires parviennent à se réapproprier la narration.
______________________________ 

[1] bell hooks, Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme, p.45
[2] Eva Doumbia, « Affaires de lions ou même de gazelles » dans Décoloniser les arts sous la direction de Lëila Cukierman, Gerty Dambury et Françoise Verges, p.33
[3] Marine Bachelot Nguyen, « Façons indigènes » dans Ibid. p. 18
_______________________________ 

Artistes :  

  • Zanele Muholi | Afrique du Sud | Elle
  • Mykki Blanco | Etats-Unis | Ielle
  • Constance Strickland | Etats-Unis | Elle
  • Shanna Strauss | Canada | Elle
  • Martine Chartrand | Canada | Elle
  • Maliciouz Art | Canada | Elle
  • Marie-Laure S.Louis | Canada | Elle 
  • Po B. K. Lomami, Claire obscure, Val Bah Nelly Albelha | Canada | Iel, They

 

Commissaires: Diane Gistal et Michaëlle Sergile

_______________________________

 

*Crédit image figurant sur l'affiche : l'artiste MALICIOUZ, Grann, 2018

clockCreated with Sketch.Date / heure

lundi 4 février 2019
10 h à 21 h 30
5 autres dateschevronDownCreated with Sketch.du 4 février au 9 février

pinCreated with Sketch.Lieu

UQAM - Pavillon Judith-Jasmin (J)
CDEx (J-R940)
405, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC) H2L 2C4

dollarSignCreated with Sketch.Prix

Gratuit

Mots-clés

  • amérique
  • Afrique
  • Art
  • artiste visuelle
  • Féminisme intersectionnel
  • Féminisme noir
  • Femmes
  • mois de l'histoire des noirs
  • Exposition

Groupes

  • Faculté des arts