• Conférence

Le cannibalisme comme métaphore de l'humain

CONFERENCE DU CELAT
 
Mondher Kilani, Professeur honoraire, Université de Lausanne
Les modalités de la relation de soi à l’autre passent par le cannibalisme en tant que métaphore d’ingestion et de digestion, d’assimilation et de destruction.L’imaginaire cannibale, mélange subtil de désir et d’appréhension, d’accusation et d’aveu, de rumeur et de réputation, fonctionne sur le mode du « je sais bien mais quand même ». Depuis le moment inaugural de la modernité occidentale, ce thème n’a cessé de traverser les récits de voyage, les romans d’aventure, la littérature, le cinéma, les contes, les manifestes intellectuels et artistiques, mais aussi la philosophie et les sciences sociales. Le cannibalisme y représente un modèle auquel la culture se conforme ou duquel elle se défie. Il contribue à ce titre à la production de l’humain, tout comme il éclaire l’épistémologie de l’anthropologie considérée comme alimentation.
Présentation en lien avec sa dernière publication, Du goût de l’autre. Fragments d’un discours cannibale, Paris, Seuil, 2018.

clockCreated with Sketch.Date / heure

vendredi 28 septembre 2018
13 h 30 à 15 h

pinCreated with Sketch.Lieu

UQAM - Pavillon du Faubourg (DC)
DC-2300
279, rue Sainte-Catherine Est
Montréal (QC)

personCreated with Sketch.Renseignements

Mots-clés

  • Littérature
  • cannibalisme
  • culture
  • Anthropologie
  • arts

Groupes

  • Centre interuniversitaire d'études sur les Lettres, les Arts et les Traditions (CELAT)